S’abonner à la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour rester au courant de toute l'actualité EdTech !

Derniers Tweets
294 Following
281 Followers
Le leader indien @BYJUS se constitue une position de mastodonte de l'écosystème #EdTech en enchaînant les acquisiti… https://t.co/9ludWLOEKx
7 days ago
Une prise de contrôle inédite pour @blackstone dans un secteur #EdTech en plein essor à travers @simplilearn ! Et c… https://t.co/sRvVbgMJeC
8 days ago
Qui sommes-nous ?
Etudiant à l'ESCP BS, passionné par l'éducation 👩‍🎓👨‍🎓
Étudiante du Programme Grande École d'HEC Paris
Co-fondateur du groupe 2Empower (Major-Prépa, Business Cool, Up2School, etc.)
Étudiant à HEC Paris (Programme Grande École).
Etudiante à HEC Paris
Comptes HEC Paris

Comment HEC Paris réalise 14% de croissance annuelle sans sacrifier la qualité ?

EdTech Capital se lance durant les prochaines semaines dans une opération inédite : proposer une lecture attentive des comptes des acteurs de l’éducation. Après le lancement la semaine passée avec les comptes emlyon, quoi de mieux que de se plonger dans les comptes d’HEC Paris ? Nous avons décortiqué pour vous les comptes de la Grande Ecole jovacienne, qui affiche un taux de croissance annuel remarquable de 14%. Nous proposons dans cet article d’extraire des dynamiques, des clés de lecture et quelques faits marquants.

Cet article ne prétend pas livrer une analyse détaillée des comptes d’HEC Paris. Il s’agit principalement de donner des clés de lecture intéressantes et d’en extraire des dynamiques globales. Les clés de lecture proposées s’appuient sur les comptes 2019 d’HEC Paris. Dans un prochain article, nous aborderons plus en détail la stratégie actuelle de l’école jovacienne.

Bonne lecture !

HEC Paris : les grandes dynamiques qui se détachent des comptes

HEC Paris et le statut d’EESC

HEC Paris est la première école de commerce de France, et l’une des meilleures au monde. L’école a un statut d’EESC (Etablissement d’Enseignement Secondaire Consulaire), comme de nombreuses autres Grandes Ecoles aujourd’hui (ESCP BS, GEM…). Les écoles restent sous tutelle des CCI, qui disposent d’au moins 51% du capital, mais sont en capacité d’élargir leurs sources de financement. Globalement ce statut accorde plus de souplesse dans la prise de décisions.

Les activités de l’école jovacienne

Quelles sont les activités principales d’HEC Paris ? Croyez bien que la réponse à cette question n’est pas si évidente. Si HEC a bien sûr comme activité phare la formation (PGE, MBA, Executive Education), ainsi que la recherche et le programme doctoral, on retrouve dans les comptes sociaux des activités plus originales comme la résidence et la restauration. Une activité de niche ?

Par ordre d’importance dans le chiffre d’affaire en 2019, les activités d’HEC paris sont :

  • Les Programmes Executive Education (67 945 333 € de CA en 2019)
  • Les Programmes Pré-expérience (PGE et Masters) (42 521 059 € de CA en 2019)
  • Les MBA (18 323 208 € de CA en 2019)
  • La résidence et la restauration (5 984 322 € de CA en 2019)
  • Autres activités (2 606 931 € de CA en 2019)

Pour compléter ces données brutes, remarquons que le CA total d’HEC monte à 137 380 863 € en 2019. A titre de comparaison brute, le CA de l’ESCP BS en 2019 ressort à 119 millions d’euros en 2019 (dont 63 672 792 € pour le campus de Paris uniquement), celui de l’emlyon à 83 760 106 € en 2019. Une différence que l’on ne retrouve pas dans les résultats nets, que nous aborderons plus tard…

HEC Paris enregistre une augmentation exceptionnelle de CA de 20,5% par rapport à 2018. Cette augmentation s’inscrit dans la continuité de ces dernières années concernant le CA de l’école jovacienne : +10,2% entre 2016 et 2017, +10,2% entre 2017 et 2018. D’où provient cette hausse du chiffre d’affaires ?

Cette augmentation spectaculaire de 26 millions d’euros de CA provient-elle uniquement de la hausse des frais de scolarité des Programmes pré-expérience ? Nous vous le donnons en mille : non.

De l’importance de l’Executive Education et des MBA…

Vous avez déjà sûrement entendu parler de l’Executive Education et des MBA (Master in Business Administration). Sinon, il vous suffit de taper « executive education » sur le moteur de recherche Google pour tomber sans grande difficulté sur les 1 140 000 000 de résultats de recherche en 0,5 secondes, qui mettent en valeur les géants de « l’EXED » français, HEC Paris et l’INSEAD pour n’en citer que deux.

Dans un contexte de « polycrise », d’incertitudes pour les cadres, de crise sanitaire, mêlées à un besoin de formation continue sur les marchés pour s’adapter à leurs évolutions constantes, l’EXED et les MBA ont de plus en plus la cote. HEC Paris ne vous dira pas le contraire, ni les 50% de son CA provenant de l’Executive Education, ou les 13% de CA issus de ses MBA en 2019. L’école a dû nécessairement s’adapter, car elle est la seule à enregistrer une part aussi importante de l’EXED et des MBA dans son CA annuel !

L’importance croissante de ces formations se fait nettement sentir dans l’évolution des comptes. Alors qu’en 2019 l’EXED et les MBA représentent 62,8% du CA, ils en représentait 60,5% en 2018, 59% en 2017, 55% en 2016.

On peut extraire deux principaux facteurs de croissance explicatifs de la hausse considérable du CA d’HEC Paris en 2019 :

Focus sur les salaires

Remarquons qu’entre 2018 et 2019, les salaires du personnel d’HEC Paris ont augmenté de 17,8% pour atteindre un total de 44 891 271 €, soit environ un tiers du CA de la même année. Cela peut s’expliquer, entre autres, par la nécessité pour les écoles – et en particulier HEC – d’attirer les professeurs les plus brillants toujours plus recherchés par les écoles concurrentes. A titre de comparaison, les salaires versés par HEC Paris en 2019 représentent plus de totalité du chiffre d’affaires de nombreuses autres Grandes Ecoles de commerce françaises sur la même année !

Focus sur le résultat net

Si le CA d’HEC Paris augmente de manière continue depuis plusieurs années, et particulièrement en 2019, cela ne se traduit pas nécessairement par une hausse du résultat net de l’école. Et pour cause, l’école enregistrait en 2018 un résultat net de 891 742 €. En 2019, le résultat net a diminué de 27,5% pour atteindre 646 681 €. A titre de comparaison, l’ESCP BS enregistre en 2019 un résultat net de 1 534 258 €

Sur la même période, les deux écoles affichent un résultat d’exploitation presque identique. Avec un CA environ deux fois inférieur sur la période, l’ESCP (campus de Paris) enregistre environ 20 millions d’euros de charges externes en moins, et des charges de personnel 4 fois moins importantes que l’école jovacienne.

Il n’existe bien sûr pas d’unique facteur permettant d’expliquer cette légère baisse de résultat. Cependant, certains de ces facteurs peuvent être extraits des comptes.

On observe notamment sur la période une baisse globale des subventions d’exploitation de 3 millions d’euros, une forte augmentation des charges sociales (+17,2%), une augmentation des dotations aux amortissements (justifiées par une modification dans la méthode d’amortissement en 2019), une baisse de 3 millions d’euros de produits financiers, ainsi que des charges exceptionnelles sur les opérations en capital enregistrées sur la période. Ces augmentations de charges compensent en partie l’augmentation du CA.

Focus sur les subventions d’HEC Paris

Il faut savoir que contrairement à d’autres acteurs de l’enseignement supérieur, les Grandes Ecoles de commerce ne reçoivent pas ou très peu de subventions étatiques. Cela explique, en partie, les frais de scolarités qui peuvent sembler très élevés en comparaison des écoles d’ingénieurs, sans entrer dans des généralités.

Les écoles affiliées à des CCI (Chambres de Commerce et d’Industrie) en reçoivent des subventions d’exploitation. HEC Paris reçoit également par exemple des subventions de la Fondation HEC.

L’école a reçu en 2019 exactement 17 488 854 € de subventions d’exploitation : un chiffre en baisse d’environ 3 000 000 € par rapport à 2018. Les subventions de 2018 étaient déjà de 2 000 000 € inférieures à celles de 2017. Pourquoi ?

Parmi les subventions de 2017 à 2019, la taxe d’apprentissage et les « autres subventions » sont restées relativement stables, respectivement autour de 3,2 et 1,2 millions d’euros en moyenne. En revanche, alors que les subventions en provenance de la Fondation HEC s’élevaient à 7 millions d’euros en 2017, puis 8 millions d’euros en 2018, ces subventions s’élevaient à seulement 200 000 euros environ en 2019. On peut supposer ici la fin de distribution d’une collecte de fonds. Pour compenser, alors que les subventions de la CCIR étaient en baisse (10 millions d’euros en 2017, 7 millions d’euros en 2018), elles ont été revues à la hausse en 2019 (13 millions d’euros).

Quelques informations insolites, ratios et faits marquants

10% du chiffre d’affaire d’HEC réalisé au Qatar ? Le poids du logement et de la restauration ? La rémunération du CODIR ? EdTech Capital a recensé pour vous quelques informations insolites, des ratios ou des faits marquants.

Ratios et faits marquants

  • HEC Paris réalise en 2019 9,3% de son chiffre d’affaires au Qatar. L’école y propose notamment des programmes d’Executive Education. Cela représente tout de même plus de 12 millions d’euros sur l’année 2019 !
  • L’école disposait en fin d’exercice 2019 d’environ 40 millions d’euros de trésorerie, un montant considérable. Cela représente plus que le CA annuel de nombreuses Grandes Ecoles !
  • La marque “HEC” n’est pas valorisée dans les comptes ! D’autres écoles, l’emlyon notamment, comptabilisent leur marque (60 425 000 € pour l’emlyon, non amortissable)
  • Le poids des frais de scolarité payés par les étudiants suivant un programme pré-expérience (type PGE) est tout de même relatif, puisqu’il ne représente « que » 30% du chiffre d’affaires total de 2019

L’info insolite

  • Le montant de chiffre d’affaires généré par la résidence et la restauration en 2019 correspond à 9,3 fois le résultat net sur la même période !
  • Les charges correspondant à la publicité, les relations publiques et les publications sont évaluées en 2019 à 5 millions d’euros
  • La rémunération globale du Comité de Direction est évaluée en 2019 à 1,4 millions d’euros
  • Le résultat net de 2019 a été entièrement mis en réserve
  • Un changement dans les durées d’amortissements relatifs aux immobilisations impacte négativement le résultat net de 814 000 euros. HEC a également revu sa méthode d’évaluation des produits constatés d’avance (frais d’inscriptions en Master in Management et Master of Science), qui a impacté positivement le résultat net de 2,4 millions d’euros environ.
  • Le matériel de bureau et matériel informatique de l’école est comptabilisé en 2019 à hauteur de 8 133 901 €
  • Les charges externes d’HEC Paris en 2019 sont plus élevées que le chiffre d’affaires de GEM sur la même période

Voici les comptes complets 2019 d’HEC Paris :

Pour retrouver notre analyse des comptes emlyon, cliquez ici.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *