S’abonner à la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour rester au courant de toute l'actualité EdTech !

Derniers Tweets
294 Following
306 Followers
Connaissiez-vous @outlier_org ? Cette #edtech américaine permet aux étudiants de valider de précieux #crédits ! 👨‍🎓… https://t.co/yT6fJHBuT7
21 hours ago
Avec le rachat de @TakeLessons, @microsoft fait un pas de plus dans l'univers #EdTech ! 🔥⬇️ https://t.co/DykpRsSX0w
4 days ago
Qui sommes-nous ?
Etudiant à l'ESCP BS, passionné par l'éducation 👩‍🎓👨‍🎓
Étudiante du Programme Grande École d'HEC Paris
Co-fondateur du groupe 2Empower (Major-Prépa, Business Cool, Up2School, etc.)
Étudiant à HEC Paris (Programme Grande École).
Etudiante à HEC Paris

Coursera révèle de bons résultats pour son deuxième trimestre 2021

Très scrutée en raison de son introduction en Bourse plus tôt dans l’année, Coursera affiche une croissance sur 12 mois de 38%, ce qui semble satisfaire ses investisseurs.

Le deuxième trimestre de Coursera en chiffres

  • Chiffre d’affaires de 102,1 millions de dollars (M$) contre 73,7M$ un an auparavant
  • Marge brute de 60,9M$ contre 38,6M$ l’année précédente
  • Perte nette de 46,4M$ contre 13,9M$ l’année précédente

Concernant les différents segments, celui des diplômes en ligne puis celui des entreprises sont les deux plus dynamiques, devant la vente directe en B2C, à la croissance plus faible.

Le segment Consumer, base historique de Coursera affiche toujours un nombre satisfaisant de nouveaux utilisateurs, à près de 5 millions de dnouveaux inscrits (87 millions au total).
Du côté des entreprises, Coursera affiche se targue de nouveaux partenariats avec Intuit, Salesforce, PwC ou encore… Pernod Ricard ! Sur ce segment, elle se targue d’un taux de rétention net de 114%. Enfin, du côté des diplômes, Coursera se targue d’un nombre d’étudiants record, à 14 630 (soit une croissance annuelle de 84%).

Ce qu’il faut retenir

Coursera continue à la fois de développer des partenariats avec des universités (Guadalajara au Mexique ou encore Hassan II au Maroc), mais aussi des partenariats avec des certificats d’entreprises dont les recrutements sont en tension, à l’instar d’Intuit (Bookkeeping Professional Certificate) ou de Facebook (Marketing Analyst Professional Certificate).

Comme souligné dans la Revue EdTech, le point d’attention sur Coursera concerne sa structure de coûts : la startup californienne achète sa croissance par des dépenses Sales & Marketing plus que croissantes au fil du temps.

Cela n’a pas semblé concerner les investisseurs et analystes : l’action Coursera s’est adjugée 21% le jour de la publication des résultats avant de reperdre 14% lors de la semaine qui a suivi…

Reste à savoir comment Coursera se comportera face à 2U qui a fusionné avec edX. Le CEO Jeff Maggioncalda s’est contenté d’affirmer que cela fera un acteur de moins sur le marché. Convaincant ?

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts