S’abonner à la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour rester au courant de toute l'actualité EdTech !

Derniers Tweets
286 Following
388 Followers
🆕🔥 Retrouvez notre #interview de @NicolasTurcat ! Quels rôles pour l'investissement public dans la #EdTech en… https://t.co/LQ7UqI8IGH
9 hours ago
Vous aviez manqué notre décryptage de la #startup #EdTech française Lynx Educate ? 🔥 Focus sur le marché du… https://t.co/sv3JEdOPlZ
3 days ago
La #EdTech européenne @talentgardenen vient de racheter l'EdTech suédoise @hyperisland ! 🔥🇪🇺 Focus sur cette réce… https://t.co/TuOodzoTEG
4 days ago
Qui sommes-nous ?
Étudiant à l'ESCP BS, passionné par l'éducation 👩‍🎓👨‍🎓
Étudiante du Programme Grande École d'HEC Paris
Co-fondateur du groupe 2Empower (Major-Prépa, Business Cool, Up2School, etc.)
Étudiant à HEC Paris (Programme Grande École).
Étudiante à HEC Paris
Mainbot

Éduquer les enfants dans un monde virtuel : une nouvelle mission pour Mainbot

La jeune pousse Mainbot est née en 2017 dans les couloirs de l’école Polytechnique. Propulsée par l’incubateur X-UP de l’école, elle a créé Winky, un petit robot qui a su conquérir le cœur des plus jeunes. Après avoir atteint des sommets sur la plateforme de crowdfunding Ulule en mai 2019 avec plus de 230 000 € récoltés, Mainbot surfe maintenant sur la vague des cryptomonnaies et s’apprête à lancer son ICO (Initial Coin Offering) le 25 octobre prochain.

Winky, un robot ludo-éducatif qui prépare les enfants au monde de demain

« Il est prévu qu’en 2048, il y ait près de 9,4 milliards de robots, donc pratiquement autant de robots que d’humains ».


Boris Kesler, fondateur de Mainbot

La révolution robotique bouleversera la vie des hommes dans un futur très proche. Les jouets connectés constituent déjà un marché juteux avec une croissance évaluée à 110% sur les 5 prochaines années. L’Europe constitue l’une des régions les plus prometteuses pour les jouets intelligents.

C’est ainsi que Mainbot a fait le pari ambitieux d’éduquer les plus petits à l’intelligence artificielle grâce à son robot Winky. Ce dernier se présente comme le nouveau compagnon évolutif des 5-12 ans. Il les accompagne dans leur initiation aux nouvelles technologies et, plus particulièrement, à la programmation. Apprendre, jouer et connecter : voici les promesses de Winky. Les enfants seront guidés pas à pas dans la création d’applications qu’ils pourront ensuite utiliser.

Mainbot : une ascension fulgurante

Voici une rétrospective des dates clés de Mainbot :

  • Janvier 2017 : création de Mainbot par Boris Kesler
  • Mai 2019 : 1352 contributeurs ont soutenu le projet Winky sur Ulule
  • Novembre 2020 : Mainbot lance sa campagne de crowdequity sur la plateforme Sowefund et lève 1,8 million d’euros
  • Mai 2021 : Mainbot a clôturé une levée de fonds de 3 millions d’euros

« En termes de chiffre d’affaires, nous allons très probablement atteindre, non pas 5 millions comme nous l’avions prévu, mais plutôt 20 millions de chiffres d’affaires en fin 2021 ! »


Boris Kesler, fondateur de Mainbot

L’école Polytechnique, Michael Ingberg (ancien PDG de Meccano), Jérôme Bédier (ancien secréataire général de Carrefour) ou encore Bruno Maisonnier (fondateur de Aldebaran Robotics) : des grands noms ont investi dans Mainbot. Winky est aujourd’hui présent chez de nombreux revendeurs (Fnac, Nature et Découvertes, Amazon…). Il est utilisé par des milliers de familles en Europe et ne compte pas s’arrêter là.

Mainbot souhaite maintenant se diversifier à travers son partenariat avec Tralalère, créateur de contenus numériques éducatifs pour enfants, afin de développer de nouvelles fonctionnalités (jeux et intelligence émotionnelle). La jeune pousse envisage aussi de se lancer dans les livres audio et l’aide aux devoirs.

En route vers WinkyVerse, le nouveau Metaverse pour enfants

Metaverse ? À moins que vous ne soyez un initié, ce nom ne vous dit probablement rien ! Il s’agit d’un monde virtuel qui confond réalité et fictif. Eh non, vous ne rêvez pas ! La startup polytechnicienne Mainbot veut créer son propre Metaverse à destination des enfants. Mainbot mise donc désormais sur la diversification de ses services. Semblable à une version des Sims améliorée, WinkyVerse combinera à la fois robotique, intelligence artificielle, programmation, jeu et réalité augmentée. Pour y accéder, les utilisateurs devront acheter des tokens winkies (une monnaie virtuelle basée sur l’Ethereum) et pourront participer à l’amélioration du service.

La prochaine ICO à partir du 25 octobre aura ainsi pour but de propulser WinkyVerse. Avec un objectif de 20 millions d’euros levés, elle sera succédée par une campagne de communication en janvier afin de démocratiser cette crypto-monnaie.

Voici un aperçu des ambitions de Mainbot pour son nouveau projet :

Mainbot se positionne comme un acteur majeur de l’éveil de l’enfant par la technologie ! Son écosystème WinkyVerse risque de chambouler le marché du jeu éducatif et de faire de lui une référence incontournable dans le milieu.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts