Croissance et revente deTalis

LBO : le réseau d’écoles Talis valorisé près de 100 millions d’euros

Après une croissance rapide, un pari de l’alternance réussi et le défi pleinement relevé de la crise du coronavirus, le réseau de l’enseignement supérieur Talis attire de nouveaux investisseurs et fait l’objet d’une opération de rachat qui le valorise près de 100 millions d’euros.

Talis : un réseau en croissance rapide

Fondé en 1981 et initialement localisé en Nouvelle-Aquitaine, Talis Education Group, anciennement Talis Formation, est aujourd’hui un réseau d’écoles de commerce et de management. Il se présente comme un groupe de l’enseignement supérieur qui conseille et accompagne les entreprises dans l’élaboration de programmes de formations professionnalisantes, avec une appétence certaine pour l’alternance.

Le réseau d’écoles Talis se développe rapidement par croissance externe et reprend respectivement en 2015 et 2016 le Groupe ESA Paris et ses trois écoles de commerce et de management en 2015 ainsi qu’Akor Alternance, spécialiste de l’alternance à Paris. Depuis, ces écoles ont été regroupées sous la même marque, Talis Business School. A la suite de ces acquisitions, Talis Education Group affiche alors un chiffre d’affaires supérieur à 21 millions d’euros et compte cinq à six mille étudiants dans ses rangs.

Au 31 décembre 2018, d’après les documents publics déposés au Tribunal de Commerce de Bergerac, le périmètre de Talis Network était composé des entités suivantes :

Les entreprises et associations contrôlées par l’entité Talis Network

De nouveaux investisseurs

Pour réaliser ses ambitions de développement de son offre en matière d’alternance et de nouveaux outils pédagogiques, Serge Marcillaud, fondateur de Talis dont il est le principal actionnaire jusque-là, réorganise le capital du groupe et laisse entrer début 2020 Azulis Capital et Aquiti Gestion à son capital, pour une valorisation de 41,5 millions d’euros suite à un processus d’enchères.

Ces investisseurs accompagnant les PME à fort potentiel relaient alors Naxicap Partners qui rend le témoin après dix ans d’accompagnement au sein du capital de Talis en empochant plus de 17 millions d’euros.

Nouvelle opération d’OBO secondaire

Alors que ces deux investisseurs minoritaires sont restés moins d’un an et demi au capital de Talis, leurs investissements sont d’ores et déjà un pari réussi, avec un chiffre d’affaires qui dépasse les 25 millions d’euros. Ainsi, ils ont décidé de remettre leur participation en jeu pour 2021, année marquée par l’arrivée de deux nouveaux investisseurs, Idi et Raise Impact dans une nouvelle perspective d’OBO (rachat d’une entreprise) qui valorise le réseau Talis près de cent millions d’euros. Pour Idi, l’objectif est de bénéficier des tendances éducatives françaises portées par de nouvelles lois (notamment autour des contrats d’apprentissage) pour doubler la taille du réseau Talis.

Les salariés et mandataires sociaux du groupe Talis sont motivés en fonction des performances du business plan, qu’ils doivent atteindre à au moins 80% pour débloquer un dividende préciputaire. Conformément à un document déposé au Tribunal de Commerce de Bergerac en 2020, ce dernier ambitionne de faire de Talis un groupe réalisant un EBITDA de plus de 11,3 millions d’euros en 2023. Ambitieux.

Business Plan du groupe Talis

Retrouvez notre article sur iconoClass, une école de commerce au modèle original, en cliquant ici.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts