EdTech Capital est un média du groupe 2Empower.

Derniers Tweets
Qui sommes-nous ?
Analyste VC ​​📈​ Master in Management ESCP BS ​🎓​
Étudiante du Programme Grande École d'HEC Paris
Co-fondateur du groupe 2Empower (Major-Prépa, Business Cool, Up2School,…
Pierre Faury est étudiant à HEC Paris (Programme Grande École). Il a…
Étudiante à HEC Paris

Lynx Educate, l’agitateur européen de la formation continue !

Sylvie Milverton et Lamia Rouai

Se former tout au long de sa vie est plus que nécessaire. L’accélération des changements économiques implique l’émergence de nouvelles compétences… et la péremption d’anciennes professions. Ce constat a amené Sylvie Milverton et Lamia Rouai à lancer Lynx Educate, le pendant européen d’un business model qui cartonne aux Etats-Unis !

A l’occasion d’une conférence de presse, les deux fondatrices de Lynx Educate ont révélé les résultats d’une enquête menée en partenariat avec le cabinet de conseil Augmented Talent. L’objectif était d’identifier les grandes tendances à l’oeuvre dans l’univers des ressources humaines. Quelques éléments de contexte nous permettent de mieux appréhender le cadre de l’étude.

La grande démission, menace pour les entreprises

D’après Manpower, près de 79% des employeurs ont manifesté des besoins de requalification de leurs salariés. Du côté de ces derniers, 43% d’entre eux ont manifesté la volonté de changer de poste d’après une étude mondiale menée par Microsoft sur 31 000 personnes.

Quant au marché français, celui-ci n’est pas en reste. Le phénomène de la grande démission post-pandémie affecte douloureusement les entreprises françaises : le troisième trimestre 2021 a vu plus de 620 000 ruptures conventionnelles et démissions se produire. Du côté de ces dernières, leur nombre était en hausse de 20% entre juillet 2021 et 2019.

La grande disruption, menace pour les salariés

Tous les salariés n’auront néanmoins pas cette chance de pouvoir changer de profession à volonté. Près de 94 millions de salariés européens verront 20% de leurs tâches automatisées au cours des 10 prochaines années.

Ils seront même 21 millions à devoir changer de métier d’après les conclusions de McKinsey, rendant les problématiques de formation plus que jamais d’actualité.

Les attentes du marché de la formation

Menée auprès de 2 000 répondants en France et au Royaume-Uni, l’enquête de Lynx Educate et d’Augmented Talent est riche en enseignements.

Ce que souhaitent les apprenants

L’idée que les formations certifiantes et diplomantes proposées par les employeurs constituent un bon investissement (92%), une préparation aux transformations (89%), un moyen efficace de motiver (89%), d’attirer les talents (83%) ou de les retenir (81%) fait consensus.

De manière peu surprenante, les apprenants visent avant tout l’obtention d’un diplôme national (50%). 22% ambitionnent l’obtention d’un certificat national contre 14% pour l’équivalent international. 12% sollicitent quant à eux un diplôme international.

En termes de modalité d’enseignement, à l’heure où les formations digitales sont plus trendy que jamais, c’est le présentiel qui emporte les suffrages des apprenants (45%) contre 33% pour le distanciel et 22% pour le hybride.

Pourquoi certains ne se forment pas ?

Les lecteurs d’EdTech Capital font probablement partie de ceux qui ont compris l’importance de l’éducation et de la formation dans la construction d’une carrière au niveau individuel et dans l’édification d’une société prospère et équilibrée au niveau global.

Pour les 29% de personnes qui ne pensent même pas à se former, les quatre principaux freins sont :

  • l’information (23%)
  • la disponibilité (22%)
  • la confiance en soi (14%)
  • le financement (13%)

Il faut une solution simple qui facilite l’accès à la formation et à l’information.

Lamia Rouai, Chief Academic Officer de Lynx Educate

Il est à noter que 25% des personnes interrogées ne sait même pas si l’employeur prend en charge des formations certifiantes et diplomantes tandis que 43% d’entre eux pensent que leur employeur ne sera pas ouvert à la démarche.

La réponse Lynx Educate

Fortement inspirée par la workforce upskilling platform de référence au niveau mondial Guild, Lynx Educate entend créer “la solution pour développer le potentiel de tous les collaborateurs”. Sa plateforme promet des partenaires de qualité, la remontée d’indicateurs pertinents auprès des RH ainsi qu’un soutien fort aux salariés.

Des fournisseurs de contenu de haut niveau

Grâce à des partenariats avec des fournisseurs de contenus de qualité comme les universités anglaises Coventry University, London School of Economics, l’école de commerce NEOMA Business School, l’école d’ingénieurs EFREI Paris ou encore des EdTechs comme Fourth Rev, PathStream ou encore Voxy, Lynx Educate entend répondre à un maximum de besoins exprimés par les professionnels. Cette liste de partenaires est appelée à s’enrichir au cours des prochains mois.

Les formations distribuées par Lynx Education évoluent autour des problématiques suivantes :

Lynx se lance dans un marché extrêmement concurrentiel. Le dernier mouvement en date est le rachat de l’entreprise franco-suisse Coorpacademy par le géant australien Go1. Si aux Etats-Unis, Guild a levé plus de 300 millions de dollars pour s’imposer sur ce marché, Lynx Educate a déjà réalisé une levée de fonds de 1,4 million d’euros auprès de fonds connus de l’écosystème comme ReThink Education, Emerge Education, Brighteye Ventures, Bisk Ventures, Reach Capital et… Guild itself!

Cette levée a permis à Lynx Education de développer une première version de sa plateforme, d’embarquer ses premiers 10 partenaires académiques et de rémunérer ses premiers collaborateurs et coachs.

Pour la fin 2022, les objectifs de Lynx Educate sont clairs :

  • Signer un partenariat avec 10 entreprises
  • Former 500 salariés en France et au Royaume-Uni
  • Faire une deuxième levée de fonds
  • Continuer à développer l’équipe

Rendez-vous est pris en fin d’année pour faire le bilan !

Total
0
Shares
Related Posts