EdTech Capital est un média du groupe 2Empower.
Derniers Tweets
Qui sommes-nous ?
Analyste VC ​​📈​ Master in Management ESCP BS ​🎓​
Étudiante du Programme Grande École d'HEC Paris
Co-fondateur du groupe 2Empower (Major-Prépa, Business Cool, Up2School,…
Pierre Faury est étudiant à HEC Paris (Programme Grande École). Il a…
Étudiante à HEC Paris

Le groupe Meta pourrait concurrencer les géants EdTech

Le géant Facebook devenu désormais Meta garde en tête d’offrir à ses utilisateurs des cours online.

Depuis l’année dernière, le géant Facebook devenu désormais Meta garde en tête d’offrir à ses utilisateurs des cours online. Meta a déjà expérimenté son projet avec le programme Facebook Classes, proposant des full tracks ou simples leçons online.

Les débuts de Meta dans l’EdTech

Le service Facebook Classes fonctionne grâce à la politique de monétisation de Meta, que les organisateurs de cours doivent suivre pour dispenser leurs instructions. Le géant de la Tech n’a pas encore répondu aux questions du public à propos de ce programme, cela donne néanmoins lieu à de nombreuses spéculations sur le projet de Meta.

Selon Manoel Mendez de The Report, Meta est en mesure de « lancer la dynamique de tout un écosystème éducatif ». Il a été contacté par un mail de Meta lui proposant 300$ pour instruire des utilisateurs sur Facebook alors qu’il n’était pas enseignant. D’abord intrigué, il raconte avoir découvert une offre très intéressante comprenant des revenus, des cadeaux en carte d’achat sur internet de part de Meta et un accès à une communauté de plus de 3000 instructeurs.

Quelle viabilité pour Meta dans l’EdTech ?

Cette opération projette Meta sur un marché EdTech très concurrentiel et fragmenté. On peut comparer cette stratégie d’entrée dans le marché à celle de Udemy, une plateforme de cours en ligne présente sur le marché depuis 2010. Elle est devenue une référence en e-learning depuis son introduction en Bourse en 2021. A la différence que les cours proposés par Meta s’opèrent davantage sous la forme d’un live Facebook. Cette offre d’apprentissage en ligne par Meta vient concurrencer d’autres géants des GAFAM comme Google Classroom ou Microsoft Teams.

Selon le professeur Sean Gallagher, on ne doit pas s’attendre à ce que Meta révolutionne l’éducation et le secteur de l’EdTech. Quand bien même Meta investirait le marché, sa réussite n’est pas assurée. On peut rappeler les échecs de « Facebook Deals » en 2010 qui voulait chambouler l’entreprise de bons de réductions Groupon et de la catégorie « job search » qui entendait concurrencer LinkedIn.

L’avantage toutefois dont Meta dispose reste son incroyable capacité de diffusion et de marketing sur ses propres réseaux. Meta dispose d’algorithmes de calculs qui lui permettront aisément de déterminer le marché des potentiels clients. Et dans le domaine EdTech, ce n’est pas toujours la qualité des cours, le diplôme online obtenu qui attire en premier, mais bien la stratégie marketing. Et sur ce point, les entreprises EdTech du secteur peuvent craindre la perte de part de marché face au géant Meta.

Une question demeure cependant sur l’accréditation de ces apprentissages. Si des grands de la formation en ligne par MOOC comme Coursera ou EdX offrent des certificats de progression professionnelle, qu’en sera-t-il des online tracks de Facebook ?

Total
0
Shares
Related Posts