EdTech Capital est un média du groupe 2Empower.

Derniers Tweets
Qui sommes-nous ?
Analyste VC ​​📈​ Master in Management ESCP BS ​🎓​
Étudiante du Programme Grande École d'HEC Paris
Co-fondateur du groupe 2Empower (Major-Prépa, Business Cool, Up2School,…
Pierre Faury est étudiant à HEC Paris (Programme Grande École). Il a…
Étudiante à HEC Paris

PhysicsWallah s’ajoute à la liste des licornes EdTech indiennes en levant 100M$

physicswallah

La startup EdTech indienne PhysicsWallah, spécialisée dans la formation en ligne low-cost destinée aux étudiants, annonçait la semaine dernière une levée de fonds de 100 millions de dollars auprès de Westbridge et GSV Ventures. Cette EdTech, créée il y a deux ans seulement, a notamment émergé grâce à sa chaîne YouTube (plus de 7 millions d’abonnés) rendue populaire pendant le confinement.

Cette levée de fonds en Série A porte la valorisation de l’entreprise à 1,1 milliard de dollars. PhysicsWallah (PW) devient ainsi la deuxième licorne EdTech indienne de l’année, après LEAD School. Une manne bienvenue pour réaliser la mission de l’entreprise : démocratiser à grande échelle un accès égal à l’éducation en Inde.

Un modèle EdTech compétitif

PW a choisi de se positionner sur le marché low-cost contrairement à ses plus grands rivaux, Byju’s ou Unacademy, deux autres licornes EdTech indiennes. Les tarifs de PhysicsWallah commencent à 4$ pour assister à un cours académique.

Ce modèle plus accessible possède de nombreux avantages : il cible notamment un segment de consommateurs bien plus large, essentiellement concentré dans les petites villes indiennes (l’Inde urbaine). Un atout pour PW au vu de l’imposante et galopante démographie indienne ; un atout également pour l’Inde dans un objectif de réduction de la fracture éducative entre les petites et les grandes villes. L’objectif à terme étant que tous les étudiants puissent poursuivre leurs études supérieures et booster leurs trajectoires de carrière sans contrainte (économique, sociale, culturelle, etc.).

Pour renforcer la lutte contre la fracture numérique, PhysicsWallah a établi plus de 20 centres dans 18 villes avec plus de 10 000 étudiants inscrits pour la session 2022-2023.

Capture d’écran du site internet de PhysicsWallah

PhysicsWallah : des résultats prometteurs

PW affiche des résultats prometteurs, alors même que d’autres startups du secteur ne parviennent pas à atteindre leurs objectifs de croissance. Des résultats obtenus en deux and seulement entre autres portés par une forte croissance des abonnements payants :

“Our revenue grew 9-fold in the year 2021-2022 vis-a-vis 2020-2021. Our current run rate for FY 2023 is at $65 million”


Alakh Pandey, fondateur et directeur général de PhysicsWallah

De telles performances expliquent en partie pourquoi l’entreprise a réussi à obtenir une somme aussi importante pour une levée de fonds en Série A. En outre, contrairement à plusieurs de ses concurrents EdTech portés par la ‘bulle Tech’ de ces derniers semestres, PW est une entreprise rentable depuis sa création.

Ces résultats permettent à PW de poursuivre sa stratégie de développement. La startup qui compte plus de 1 900 employés va pouvoir étendre ses contenus dans neuf langues vernaculaires, dont le Bengali, le Gujarati, le Kannada, l’Odia, le Marathi, le Télougou, le Tamoul, et le Malayalam. Elle prévoit également de déployer les nouveaux fonds pour ouvrir davantage de centres d’apprentissage physiques.

Total
0
Shares
Related Posts