EdTech Capital est un média du groupe 2Empower.

Derniers Tweets
Qui sommes-nous ?
Analyste VC ​​📈​ Master in Management ESCP BS ​🎓​
Étudiante du Programme Grande École d'HEC Paris
Co-fondateur du groupe 2Empower (Major-Prépa, Business Cool, Up2School,…
Pierre Faury est étudiant à HEC Paris (Programme Grande École). Il a…
Étudiante à HEC Paris

Stride : l’exception boursière de l’univers EdTech ?

Bourse Stride Edtech

Le vent tourne-t-il pour les entreprises de services d’éducation en ligne ? Souvenez-vous il y a trois mois : le 1 novembre 2021 et dans les jours suivants, à l’occasion de la publication des résultats du Q3 des EdTechs cotées en Bourse et dans un contexte d’incertitudes internationales (cf. mesures gouvernementales en Chine et pandémie de Covid-19), le géant de l’online learning Chegg perdait plus de 50% de sa capitalisation boursière.

Depuis, nombre d’entreprises cotées du secteur voient leurs cours en chute libre. Autre géant EdTech, 2U (qui a récemment finalisé le rachat d’edX sans pour autant réussir pleinement à retrouver la confiance des Investisseurs) enregistre depuis plusieurs jours un cours historiquement bas (13,23$ au plus bas le 28 janvier) et flirte avec une capitalisation à 1 milliard de dollars…

Or il y a cinq jours, Stride (anciennement K12) annonçait les résultats de son Q2 (FY 2022). En moins de 24h, l’entreprise américaine enregistrait une explosion de 33% de son cours en Bourse (NYSE : LRN). Retour dans cet article sur l’une des rares valeurs du marché à enregistrer des performances incroyables dans le contexte actuel.

Evolution relative des cours de Stride, 2U, Chegg et Coursera sur le mois dernier – Extrait Yahoo Finance

Stride enregistre des résultats exceptionnels

Le 25 janvier, jour de la publication des résultats de son Q2 2022, l’action de Stride grimpe de plus de 30% sur la journée (stable depuis autour des 34 dollars). Pourquoi un tel engouement des investisseurs, pour de l’online learning qui peinait à convaincre trois mois plus tôt ?

Stride affichait sans sa présentation aux Investisseurs du 25 janvier des résultats supérieurs aux prévisions annoncées lors de la publication des résultats de son Q1 2022. Avec un CA total sur le Q2 de 409,5 millions de dollars (9% de croissance YoY), Stride surpasse de 3,7% ses prévisions trimestrielles (395 millions de dollars).

Les prévisions annuelles de CA sont également revues à la hausse : établies entre 1,56 et 1,6 milliards de dollars à la fin de son Q1 2022, Stride planche désormais sur un CA entre 1,62 et 1,64 milliards de dollars sur son exercice 2022.

“We exceeded the revenue and profitability guidance we provided last quarter. We continue to see strong demand for our General Education and Career Learning programs. We believe this demonstrates that families value our virtual programs and are choosing us even when other options are available. And as I will outline later, we are increasing our revenue and profitability guidance because of this strong demand.”


Tim Medina, CFO de Stride – Extrait du Q2 2022 Earnings Call

Ces résultats exceptionnels sont entre autres portés par la branche Career Learning du géant américain. Malgré une baisse générale du nombre d’apprenants du segment K12 pour les services éducatifs généraux (-10% entre décembre 2020 et décembre 2021), les services de Career Learning (collège et lycée) enregistrent une hausse spectaculaire de 38% du nombre d’apprenants sur la même période. Idem du côté adultes : les revenus générés par ce segment de marché ont été pratiquement multipliés par deux entre 2020 et 2021 :

Dans les prochaines années, Stride compte s’étendre à de nouveaux Etats, et poursuivre sa politique de croissance externe. En 2020, le géant EdTech a acquis Galvanize et Tech Elevator pour des montants totaux respectifs de 165 et 23,5 millions de dollars.

Quelles dynamiques pour les autres EdTechs cotées en Bourse ?

Stride compte parmi les rares entreprises cotées du marché EdTech américain à enregistrer de tels résultats sur ce début d’année, aux côtés d’Instructure dont le cours reste relativement stable depuis l’année dernière et PowerSchool (+22% la semaine passée, résultats trimestriels attendus le 9 février) :

Extrait Yahoo Finance

Les dynamiques observées restent bercées par les conséquences directes et indirectes d’une crise sanitaire aux effets inattendus : après un vif retrait et un affaissement de la “hype” pour l’online learning en novembre, James Rhyu (CEO de Stride) entend contredire les prédictions des analystes :

“Many have predicted since the inception of the pandemic that the increased demand for our programs would be temporary. Well, after almost two years and demand remaining strong, I’m not convinced the opposite isn’t true and that demand will continue to swell.”


James Rhyu, CEO de Stride – Extrait du Q2 2022 Earnings Call
Total
0
Shares
Related Posts