S’abonner à la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour rester au courant de toute l'actualité EdTech !

Derniers Tweets
294 Following
281 Followers
Le leader indien @BYJUS se constitue une position de mastodonte de l'écosystème #EdTech en enchaînant les acquisiti… https://t.co/9ludWLOEKx
6 days ago
Une prise de contrôle inédite pour @blackstone dans un secteur #EdTech en plein essor à travers @simplilearn ! Et c… https://t.co/sRvVbgMJeC
8 days ago
Qui sommes-nous ?
Etudiant à l'ESCP BS, passionné par l'éducation 👩‍🎓👨‍🎓
Étudiante du Programme Grande École d'HEC Paris
Co-fondateur du groupe 2Empower (Major-Prépa, Business Cool, Up2School, etc.)
Étudiant à HEC Paris (Programme Grande École).
Etudiante à HEC Paris
Levée fonds startup

Top 10 des levées de fonds des EdTechs françaises depuis leur création

Depuis les dernières années, le marché de l’EdTech a la cote. Entre soutien scolaire, orientation, apprentissage des langues, cours en ligne, formations – pour ne mentionner que quelques activités – nombreuses sont les EdTechs qui tentent de proposer des solutions innovantes en matière d’éducation. Ce secteur jeune, propulsé par la crise du coronavirus, continue de se développer et accumule les levées de fonds. Depuis 2010, près de 50 milliards de dollars ont été levés par les start-ups EdTech au niveau mondial, dont 16.3 milliards en 2020, soit deux fois plus qu’en 2019. Mais qu’en est-il des EdTechs françaises ? Retour sur les 10 start-ups françaises du secteur qui ont le plus levé de fonds depuis leur création.

Le boom du marché de l’EdTech

10. Teach on Mars, la solution d’apprentissage mobile nouvelle génération

Teach on Mars, né à Sophia Antipolis en 2013, se distingue dans le secteur du mobile learning. Forte d’une levée de fonds de 7 millions d’euros auprès d’Omnes Capital en 2019, l’EdTech azuréenne conclut en 2020 un partenariat avec le géant international français du e-learning Cegos (200 millions d’euros de chiffres d’affaires, 12.9 millions de résultat net, plus de 1 000 salariés en 2016). Grâce à ce partenariat, les 130 clients internationaux (dont 70% du CAC 40) de la start-up peuvent ainsi bénéficier d’un catalogue e-learning d’autant plus fourni.

9. Auto-Ecole.net, l’auto-école autrement

Créée en 2014, Auto-Ecole.Net réalise en 2020 une levée de fonds de 10 millions d’euros pour financer sa croissance. Ce tour de table a été effectué auprès de Ring Capital et Calcium Capital. Depuis sa création, la start-up cumule 12 millions d’euros levés.

8. Coorpacademy, le “Netflix” de l’e-learning

Lancée en 2013 par trois anciens entrepreneurs de Google France et du digital, l’EdTech offre une large gamme de MOOCs. Décrite comme le « Netflix du digital learning » par Forbes, la start-up réunit plus d’un million d’apprenants et est devenue une référence du e-learning auprès de grandes entreprises du Fortune 500 telles que Michelin, BNP, Schneider Electric et L’Oréal. En 2016, elle effectue une levée de fonds en série B de 10 millions d’euros auprès de Serena Capital, Nextstage et Debiopharm Investment.

7. Le Wagon, la plateforme info montante

Connue pour ses formations en code et web development, la plateforme fondée en 2013 compte déjà plus de 11 000 alumni. En 2020, la start-up bénéficie d’une première levée de fonds en série A de 19 millions de dollars auprès de Cathay Capital.

6. Digischool, la solution d’accompagnement scolaire des jeunes

Conçu pour les 15-25 ans, Digischool compte plus de 3 millions d’apprenants. La start-up française lancée en 2005 totalise aujourd’hui 19 millions d’euros levés. Elle élargit son offre notamment en matière d’orientation et de post-bac grâce à l’acquisition d’Etudinfo, Orientation et Ecoles2commerce en 2014. En 2016, la start-up bénéficie d’une levée en série B de 14 millions principalement auprès de Creadev, suivie d’une levée en 2019 de 2 millions auprès d’Educapital.

5. Skill and You, leader de la formation diplômante en ligne

Leader français de la formation à distance, Skill and You délivre de nombreuses formations métiers et diplômantes. L’EdTech a levé 21 millions d’euros en 2016 et a acquis Educatel en 2017.

4. Holberton, un réseau ambitieux

Créée en 2015 dans la Silicon Valley, la start-up française Holberton a lancé son propre réseau d’écoles. Son objectif vise à former des ingénieurs informaticiens en deux ans, sans aucun pré-requis nécessaire. En mars 2021, l’EdTech lève 20 millions de dollars en série B auprès de Redpoint Eventures, cumulant ainsi 32.5 millions de dollars levés depuis son lancement. Composé à l’origine d’un campus de 30 personnes à San Francisco, le réseau Holberton School compte aujourd’hui 18 campus à l’international et mise sur 1 million d’étudiants formés via ses partenaires d’ici 2030.

3. 360Learning, le pari réussi du collaborative learning

La plate-forme française, pionnière du Collaborative Learning, prend la 3e place de ce classement avec $42,6 millions levés depuis son lancement en 2012. Véritable étoile montante du paysage de l’EdTech, 360Learning a déjà été adopté par plus de 1 500 entreprises parmi lesquelles figurent Danone, LVMH, Galeries Lafayette ou Saint-Gobain.

2. OpenClassrooms, l’initiative remarquable d’un collégien

Plate-forme de formations diplômantes, le concept de ce site web est lancé en 1999 sous le nom de Site du Zéro par Mathieu Nebra, collégien de 13 ans. Face au succès croissant du site, Mathieu Zebra et Pierre Dubuc fondent leur start-up Simple IT en 2009 et bénéficie en 2012 d’une première levée de fonds en série seed de 1.6 millions de dollars auprès d’Alven. Depuis sa création, la start-up, devenue Openclassrooms un an plus tard, a levé 149,7 millions de dollars. Sa dernière levée en série C, soutenue par Marc Zuckerberg, date d’avril 2021 et s’élève à 80 millions de dollars.

1. Ornikar, future licorne française

Avec ses 174.3 millions de dollars de fonds levés cumulés depuis sa création, la start-up française fondée en 2014 rejoint les rangs des étoiles montantes du marché européen de l’EdTech. Sa dernière levée de fonds en série C s’élève à à 100 millions de dollars en 2021 et témoigne alors d’un développement et d’une maturité croissants. Parmi ses investisseurs principaux, on retrouve aujourd’hui Bpifrance, Idinvest Partners ainsi que l’un des plus importants et des plus anciens fonds d’investissements au monde, l’américain Kohlberg Kravis Roberts & Co.

 

Top 10 des levées de fonds des EdTechs françaises depuis leur création

Bien évidement, ce classement ne forme en rien une liste exhaustive des EdTechs françaises. En effet, nombreuses sont celles qui attirent également les investisseurs impliqués dans le développement des entreprises à potentiel.

Des levées de fonds conséquentes pour des jeunes pousses prometteuses

Face au développement du marché de l’EdTech, les start-ups du secteur de l’éducation et de l’e-learning se développent rapidement. A titre d’exemple, en 2020 est né PowerZ, un jeu vidéo éducatif pour les 6-12 ans qui inclut l’intelligence artificielle pour offrir un contenu évolutif et personnalisé. La start-up, qui n’est encore qu’aux prémices du développement de tout son potentiel, a déjà levé 3 millions d’euros en 2020 auprès d’Educapital, Hachette Livre et Business Angels. De même, la plate-forme Mentorshow qui propose des masterclass diverses et variées (cuisine, méditation, écriture, etc) enseignées par des experts, bénéficie d’ores et déjà d’une première levée de fonds de 3.8 millions d’euros auprès de Left Lane Capital et de Business Angels. Ce ne sont donc pas les exemples qui manquent dans le secteur de l’EdTech où les idées germent et fleurissent à grande vitesse.

L’ambition de PowerZ
Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts