EdTech Capital est un média du groupe 2Empower.
Derniers Tweets
Qui sommes-nous ?
Analyste VC ​​📈​ Master in Management ESCP BS ​🎓​
Étudiante du Programme Grande École d'HEC Paris
Co-fondateur du groupe 2Empower (Major-Prépa, Business Cool, Up2School,…
Pierre Faury est étudiant à HEC Paris (Programme Grande École). Il a…
Étudiante à HEC Paris

La CNIL soutient 10 projets EdTech français

CNIL Bac à sable

Le 23 mai 2022, la CNIL (commission nationale de l’informatique et des libertés) annonçait un nouvel accompagnement de 10 projets innovants dans le secteur EdTech français via le programme “Bac à sable”.

Les lauréats (deux cohortes de 5 projets) bénéficieront d’un accompagnement spécifique. Cinq projets innovants dans le domaine de l’éducation bénéficieront d’un suivi renforcé sur plusieurs mois, tandis que les cinq autres (davantage orientés protection des données) auront droit à un réunion de conseil et d’accompagnement avec les équipes de la CNIL.

Une édition “bac à sable” centrée sur l’écosystème EdTech cette année

Le “bac à sable” de la CNIL est un nouveau dispositif qui permet aux entités sélectionnées de bénéficier d’un accompagnement poussé et en étroite collaboration avec la CNIL. Il s’agit d’un suivi aussi bien technique que juridique. L’idée derrière le dispositif est de sensibiliser les projets (dès leur stade embryonnaire) aux problématiques des données personnelles numériques (notamment du RGPD).

Pour rappel, la CNIL est un organisme français régulateur des données personnelles qui accompagne les professionnels dans leur mise en conformité et aide les particuliers à maîtriser leurs données personnelles et exercer leurs droits.

L’édition bac à sable 2021 portait sur le secteur de la santé et avait enregistré quatre lauréats. Cette année il a été décidé d’en sélectionner cinq. Parmi eux, on trouve Daylindo, Klassroom, France Université Numérique, l’Académie de Rennes (MyToutatice) et enfin PowerZ (qui levait 7 millions d’euros l’année dernière !).

Cinq projets EdTech français prometteurs

La startup Daylindo intègre les lauréats de la CNIL cette année. L’entreprise propose une solution SaaS (software as a service) permettant de suivre l’évolution et tracer les compétences des apprenants afin​ d’améliorer leur performance et leur employabilité. De fait, il est possible de valoriser en temps réel les progrès et le suivi pédagogique des apprentis et des alternants.

La plateforme Klassroom se veut également innovante. La startup souhaite faire évoluer la communication entre les écoles et les familles positivement grâce à plusieurs outils technologiques qu’elle développe sous forme d’applications numériques (Klassly, Klassboard, Klassbook et Klasswork).

Le groupe d’intérêt public France Université Numérique (FUN) et son projet “DATA” ont également été sélectionnés. Cet organisme vise à promouvoir les cours en ligne, ouverts et massifs (aussi appelés MOOCs). Plus particulièrement, le projet DATA est une infrastructure qui permet d’analyser et exploiter les données d’apprentissage.

L’académie de Rennes a été repérée pour son projet de cloud MyToutatice. L’objectif de cette initiative est de « permettre aux agents, aux enseignant·e·s et aux élèves de maîtriser leurs données tout au long de leur parcours scolaire et de leur carrière ». Il s’agit donc d’un cloud personnel dont chaque utilisateur est acteur. Il est surtout destiné aux les élèves et est connecté à leur espace numérique de travail.

Le jeu vidéo éducatif PowerZ fait également partie des lauréats de la CNIL. PowerZ (qui figurait l’année dernière dans notre Top 10 des levées de fonds EdTech françaises) est un jeu (‘Fortnite-like‘) qui permet aux enfants de 6 à 12 ans de jouer tout en apprenant les mathématiques, la programmation, l’astronomie, etc. Le suivi par les parents est facilité par une application annexe qui permet de suivre la progression de l’enfant, le temps de jeu réalisé, la possibilité de bloquer son compte s’il y passe trop de temps, etc.

Cinq autres projets orientés protection des données bénéficieront d’un conseil personnalisé

Astrachain propose une solution multicloud chiffrée de gestion de données sensibles grâce à son outil SPLiT : solution de chiffrement sans clef dédiée à ces problématiques.

Kdetude (développé par Eleda) est un outil NoCode qui s’adresse aux enseignants, leur permettant de construire simplement des activités pédagogiques fondées sur l’aléatoire en mathématiques.

Kaligo DYS (de Learn & Go) se veut innovant et inclusif ; il s’agit d’un outil d’aide à l’apprentissage de l’écriture par les enfants atteints de troubles DYS (troubles cognitifs qui induisent des difficultés d’apprentissage).

Portefeuille de compétences (PEC), une mise à jour d’une plateforme à des fins d’interopérabilité avec d’autres plateformes privées et publiques, porté par un consortium d’établissements.

Sight-O propose un outil qui ravira les amateurs de musique. Son outil Babel propose une fonctionnalité pour apprendre la lecture des notes à l’aide d’une IA adaptative.

Total
0
Shares
Related Posts