Derniers Tweets
Qui sommes-nous ?
Étudiant en Master à ESCP BS, passionné par l'éducation 👩‍🎓👨‍🎓
Étudiante du Programme Grande École d'HEC Paris
Co-fondateur du groupe 2Empower (Major-Prépa, Business Cool, Up2School, etc.)
Étudiant à HEC Paris (Programme Grande École).
Étudiante à HEC Paris
EduMe

EduMe, le spécialiste du microlearning lève 20 millions de dollars

L’année 2022 commence bien pour EduMe, et plus généralement pour le corporate learning ! Cette start-up londonienne créée en 2016 vient de réaliser un tour de table en Série B de 20 millions de dollars. Spécialisée dans la formation professionnelle en ligne pour les “deskless workers“, EduMe pourra ainsi développer ses solutions pour former les employés travaillant à distance des bureaux.

Un accompagnement destiné aux salariés de terrain

Le flex office consiste à optimiser l’espace de travail en privilégiant l’open space et le desk sharing. C’est une tendance qui s’est fortement démocratisée avec la pandémie de Covid-19. Les employés SBF (sans bureau fixe) constituent en effet 17% des salariés français, contre 6% en 2017. Aux Pays-Bas, 30% des salariés ne disposent plus de poste de travail attitré. Les « nomades digitaux » en sont l’incarnation parfaite. Ces travailleurs du web peuvent exercer leur activité de n’importe quel endroit dans le monde. Avec “l’ubérisation” croissante du monde du travail dans certains secteurs, de nouveaux emplois sans bureau ont aussi vu le jour, tels que les chauffeurs livreurs Uber ou Deliveroo.

EduMe a donc construit son business model sur ce bouleversement de la vision du bureau en entreprise. Alors qu’aujourd’hui le protocole sanitaire prévoit trois jours de télétravail obligatoires par semaine en France, développer des solutions pour ces télétravailleurs est plus que jamais un marché juteux.

EduMe parie ainsi sur le microlearning, une formation découpée en courts modules, afin de « reconnecter » les employés et les entreprises. Alors que 90% des travailleurs concernés se sentiraient déconnectés de leur entreprise, EduMe souhaite augmenter leur motivation en leur proposant des petits modules de formation : un moyen de conserver un lien et d’augmenter la productivité de ses employés. Gopuff, société américaine de livraison, a ainsi choisi EduMe pour développer une formation pour ses livreurs. Grâce à elle selon les chiffres annoncés, le nombre de commandes livrées a augmenté de 6,2% et le temps de livraison a baissé de 26,2%.

Vers le futur du travail

C’est dans ce contexte qu’EduMe vient de signer sa troisième levée de fonds, après un financement initial de 1,8 millions de dollars en 2018 et une série A de 5 millions de dollars en 2020. Ont participé à ce nouveau tour de table Prosus Ventures, Workday Ventures mais aussi Valo Ventures. Cette société de capital-risque californienne a aussi pris part à la série A, faisant d’EduMe son premier investissement européen.

“Covid has brought increased urgency and awareness to how critical deskless workers are in our society, from delivery drivers to retail and hospitality staff to healthcare workers, and many more. This is where we step in, delivering technology-enabled access to knowledge, which in turn enables wider workforce success.”


Jacob Waern, CEO d’EduMe

Ce nouveau round est donc un coup de pouce bienvenu pour la start-up B2B qui accompagne déjà 60 entreprises, dont les célèbres Deliveroo, Uber, Vodafone ou encore Orange. Présente dans plus de 60 pays, la plateforme d’apprentissage pourra ainsi continuer son expansion internationale.

Total
0
Shares
Related Posts