EdTech Capital est un média du groupe 2Empower.
Derniers Tweets
Qui sommes-nous ?
Analyste VC ​​📈​ Master in Management ESCP BS ​🎓​
Étudiante du Programme Grande École d'HEC Paris
Co-fondateur du groupe 2Empower (Major-Prépa, Business Cool, Up2School,…
Pierre Faury est étudiant à HEC Paris (Programme Grande École). Il a…
Étudiante à HEC Paris

Galileo remplace Qualium au capital de l’emlyon

Emlyon Qualium Galileo
EM LYON BUSINESS SCHOOL EARLY MAKER CHALLENGE JOUR 1 LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

Il s’agit d’une opération majeure pour l’enseignement supérieur français : le géant Galileo Global Education (GGE), leader européen de l’enseignement supérieur privé détenu à 40% par Téthys Invest – family office de la famille Bettencourt-Meyers – rachète la part de capital détenue par le fonds d’investissements Qualium dans emlyon, entré il y a quelques années au capital de l’école à l’occasion d’une restructuration.

Les débuts de Qualium étaient d’ailleurs mitigés ; nous analysions l’année dernière les 9 millions de pertes enregistrés par l’école qui voyait son actionnariat bouleversé :

Selon Challenges, de nouveaux actionnaires tels que l’Institut Mérieux devraient également entrer au capital de l’école. La CCI Lyon Métropole (Chambre de Commerce et d’Industrie) reste actionnaire majoritaire de l’emlyon.

L’expérience mitigée de Qualium

Depuis sa création en 1998, Qualium Investissement a investi plus de 2 milliards d’euros dans 70 participations en phase de croissance. Le fonds est un fonds généraliste opportuniste, et non un fonds spécialisé dans l’éducation. Parmi les participations du fonds figurent Acolad (services linguistiques B2B) ou encore Kermel (fabricant de fibres résistantes aux flammes et à la chaleur), et bien sûr l’école de commerce lyonnaise emlyon.

2019 a constitué une année charnière pour l’emlyon. Après le départ du Directeur Général Bernard Belletante se sont succédés à la présidence du directoire en à peine plus d’un an Tawid Chtioui, Tugrul Atamer et Isabelle Huault. Au même moment, le statut de l’école passait de celui d’association (certaines écoles de commerce ont un statut associatif, à l’instar de Skema BS aujourd’hui) à celui de Société Anonyme faisant ainsi entrer Qualium dans son capital. Une première pour une Grande Ecole française.

Or, Qualium n’a injecté “que” 40 millions d’euros sur les 100 millions d’euros initialement annoncés (qui devaient être investis dans le cadre d’un plan d’investissement à horizon 2025) pour une valorisation de 138 millions d’euros… bien loin des 250 millions d’euros initialement annoncés.

Une année plus tard, l’école accusait 9 millions de pertes (dont 3 millions en frais financiers, non récurrents), avec une croissance des charges sur l’année fiscale 2020-2021 presque deux fois plus importante que la croissance du chiffre d’affaires sur la même période.

L’entrée au capital de Galileo Global Education pour 50 millions d’euros

D’après les informations de Challenges, le groupe GGE annoncera le 8 septembre entrer au capital de l’école lyonnaise dans le cadre d’une augmentation de capital de 50 millions d’euros.

Galileo constitue le plus gros groupe d’enseignement supérieur privé européen, et cumule 54 écoles dans 13 pays différents, pour un total de près de 90 campus et de 170 000 étudiants. Le groupe possède notamment : Paris School of Business (PSB), les ESG (ESG Luxe, ESG RH, ESG Finance, etc.), la Web School Factory, les Cours Florent, ou encore Studi.

On peut imaginer l’intérêt d’un investissement dans un tel groupe ‘édu’ pour le family office Téthys Invest (gestionnaire de la fortune de la famille Bettencourt-Meyers, héritière de l’Oréal), propriétaire de 40% de Galileo.

L’enseignement supérieur privé bénéficie en effet entre autres des faiblesses structurelles de l’enseignement supérieur public. Les étudiants, généralement inscrits pour des cursus de 3 à 5 ans génèrent des revenus pérennes et récurrents. Nombre d’écoles développent également des modèles économiques B2B (business-to-business) via leurs programmes d’alternance (financés par les entreprises).

Récemment, le groupe GGE rachetait la pépite EdTech Studi, fondée par Pierre Charvet. Studi se présente comme une Grande Ecole en ligne, et propose des formations certifiantes et diplômantes pour tous les niveaux. L’école à elle seule générait en 2021 plus de 60 millions d’euros de chiffre d’affaires, pour un bénéfice net de près de 15 millions d’euros. Avec plus de 400 ETPs (Equivalents Temps Plein), Studi enregistrait donc l’année dernière un ratio CA/ETP d’environ 150 000 euros !

Total
0
Shares
1 comment

Comments are closed.

Related Posts