EdTech Capital est un média du groupe 2Empower.
Derniers Tweets
Qui sommes-nous ?
Analyste VC ​​📈​ Master in Management ESCP BS ​🎓​
Étudiante du Programme Grande École d'HEC Paris
Co-fondateur du groupe 2Empower (Major-Prépa, Business Cool, Up2School,…
Pierre Faury est étudiant à HEC Paris (Programme Grande École). Il a…
Étudiante à HEC Paris

Nas, créateur israélo-palestinien, lève 12 millions pour casser les plateformes de formation

Après avoir fait les beaux jours de Facebook Watch, ce créateur israélo-palestinien installé à Singapour a fait florès avec sa plateforme de formation en ligne.

En résumé :

  • Après avoir levé 11 millions d’euros l’an passé, NAS Academy relève 12 millions de dollars.
  • L’influenceur riche de 21 millions d’abonnés Facebook et 8,9 millions d’abonnés sur YouTube entend permettre à chacun de l’imiter et de créer sa carrière sur les réseaux sociaux.
  • Nas Academy entend surfer sur l’émergence du nombre de créateurs sur les réseaux sociaux, passés de 5 à 50 millions de personnes au cours des cinq dernières années.

De créateur à entrepreneur

La carrière de Nuseir Yassin a explosé en 2016 grâce à Facebook. A l’époque, il a su parfaitement saisir le pivot vers la vidéo mené par la firme californienne. Il a notamment réalisé une vidéo par jour d’une minute pendant 1000 jours de suite.

Forçant l’admiration de nombreux influenceurs créateurs, quelle meilleure option possible que de les aider dans leur aventure ? Et qui de plus légitime que l’un de ceux qui a le plus réussi pour accompagner ceux qui rêvent d’émerger ?

Alors que la pandémie de Covid commençait à faire les gros titres en février 2020, Nas a lancé son Academy et réalisait sa première levée de fonds en juillet 2021 auprès du fonds très coté Lightspeed Venture. , connu pour ses investissements chez Cameo, OYO Rooms, Ripple Labs, The Honest Company, Calm ou encore dans le secteur EdTech, chez Outschool et TutorVista (racheté par Pearson et revendu à ByJu’s).

Une nouvelle levée pour accélérer

Au-delà de Lightspeed, d’autres fonts ont rejoint l’aventure de l’israélo-palestinien : Pitango Venture Capital, BECO Capital, HOF Capital, le co-fondateur de Patreon Jack Conte ainsi que le cofondateur du Robinhood indien Zerodha Nikhil Kamath.

Le rêve de Nuseir Yassin est clamé haut et fort : il aimerait recruter 1 000 salariés d’ici 2026. Ces derniers apportent du carburant à l’entreprise qui s’était distinguée par une série A très ambitieuse (11 millions de dollars) et qui réalise une levée à peine supérieure (12 millions de dollars) qui n’est pas présentée comme une série B.

Nas Academy entend capitaliser sur une industrie qui pèse lourd. Au niveau mondial, Statista estime le marché à 13,8 milliards de dollars. Les 50 millions de créateurs rigoureux (et 150 millions plus sporadiques) servent 4,2 milliards de consommateurs. Avec un revenu moyen de seulement 3,3$ par utilisateur, il y a encore de quoi grandir !

La force du modèle de Nas, c’est le niveau de ses instructeurs. La plateforme n’a rien à voir avec une grande partie des centres de formations français financés par le CPF, qui proposent souvent des cours mass market copiés-collés de plateformes comme Udemy. Au contraire, les instructeurs sont ici de véritables stars avec plusieurs millions d’abonnés, comme sur ce cours de création de Shorts (YouTube) :

Aujourd’hui, Nas Academy offre des cours à des personnes situées dans 110 pays. Elle a structuré des packs de formation accessibles pour 500$ par mois avec un engagement de 6 mois.

Nuseir Yassin se positionne en concurrent d’Ali Abdaal et de son programme de Content Creator. Ils évoluent dans un univers concurrentiel créatif dominé par des plateformes mettant en avant des célébrités comme Masterclass ou encore Domestika qui a levé 110 millions de dollars début 2022.

Total
0
Shares
Related Posts