EdTech Capital est un média du groupe 2Empower.
Derniers Tweets
Qui sommes-nous ?
Analyste VC ​​📈​ Master in Management ESCP BS ​🎓​
Étudiante du Programme Grande École d'HEC Paris
Co-fondateur du groupe 2Empower (Major-Prépa, Business Cool, Up2School,…
Pierre Faury est étudiant à HEC Paris (Programme Grande École). Il a…
Étudiante à HEC Paris

99math lève 2,1M$ pour révolutionner l’apprentissage des maths

99math, l’application sur l’apprentissage des mathématiques, levait 2,1 millions de dollars le 1er juillet dernier. Ce tour de table, mené par Play Ventures, ainsi que par Flyer One Ventures et Change Ventures, vient soutenir l’élan de la start-up estonienne qui cumule déjà près d’un million d’élèves. 99math, fondé en 2019, est avant tout destiné aux élèves du CE1 à la 4ème.

Le PDG et co-fondateur de 99math, Tõnis Kusmin, a crée par le passé trois autres projets EdTech dont la plateforme de partage entre professeurs Tebo (pour Teacher’s Book), utilisée par la moitié du corps professoral en Estonie. Étant donné le poids important des mathématiques dans l’enseignement scolaire et dans une partie considérable des métiers d’avenir, 99math espère réconcilier les enfants avec une discipline qu’ils tendent bien souvent à bouder.

Un apprentissage ludique des mathématiques

La plateforme a pour objectif d’offrir aux professeurs, au sein de la salle de classe, une manière ludique de pratiquer et d’enseigner les mathématiques aux plus jeunes. Le modèle de 99math est similaire à celui de la plateforme norvégienne Kahoot! : la page d’accueil du site propose à l’utilisateur d’entrer un code unique afin de rejoindre une session organisée par un professeur. Une fois les élèves connectés, chacun répondra aux questions qui s’affichent sur son appareil ; des messages s’affichent en cas d’erreur, et un classement vient conclure l’activité en montrant l’élève cumulant le meilleur taux de réussite ou les questions les plus difficiles.

Au fil du temps, un dashboard permet au professeur de suivre la progression de sa classe en fonction des chapitres évalués et de s’assurer que les connaissances sont bien acquises par tous.

La mise en place des mécanismes traditionnels de gamification — obtention de points d’XP (experience) selon la progression, passage de niveau en niveau, compétition entre joueurs, etc. — amuse énormément les élèves et rend leur pratique des mathématiques bien plus ludique et amusante.

Une croissance intercontinentale en préparation

Si 99math avoisine le million d’utilisateurs aujourd’hui, l’entreprise n’en cumulait qu’un tiers l’année dernière. la start-up estonienne, qui ne bénéficie que d’une faible présence sur le continent américain, affirme vouloir mettre à profit les fonds levés pour s’exporter aux États-Unis et afin d’améliorer son produit de manière globale.

“We have an extremely excited fan base, but we are still small in the United States. We have a tiny fraction of the 40 million kids. So we are taking the product to more users. And we are improving the classroom experience. We’re already quite good there. And the third mission is building out the full home game.”

Tõnis Kusmin, PDG et co-fondateur de 99math

99math compte bien faire de son service une référence en améliorant toujours un peu plus son jeu : après avoir recruté plusieurs anciens profils issus de firmes du secteur (à l’instar de Gameloft ou Gardenscapes), l’équipe pense ajouter de nouveaux éléments de design et de jeu.

La plateforme offre un accès intégralement gratuit aux professeurs au sein de leur classe, et compte sur son utilisation par les parents d’élèves pour monétiser son service, au travers d’un abonnement pour la maison, en développement.

Utilisation de 99math dans le monde

L’Estonie, championne des tests PISA

Le pays balte cumule aujourd’hui les records aux tests PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves), que ce soit en matière de lecture, de performance en mathématiques ou en sciences. L’Estonie devance ainsi les pays nordiques, souvent pris en exemple, et ce depuis plusieurs années. Le pays comptant 1,3 million d’habitants se hisse aussi au sommet du classement en termes d’équité scolaire : le contexte socio-économique y a un impact relativement faible sur les résultats des élèves, malgré quelques discordances entre les écoles estoniophones — majoritaires — et les écoles russophones. Le Ministère de l’éducation estonien mise sur un système fortement décentralisé, une éducation dès le plus jeune âge par des personnels spécialement qualifiés ; un accent est également porté sur l’extra-scolaire, avec une ouverture artistique et culturelle en dehors des cours.

Total
0
Shares
Related Posts