S’abonner à la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour rester au courant de toute l'actualité EdTech !

Derniers Tweets
286 Following
388 Followers
🆕🔥 Retrouvez notre #interview de @NicolasTurcat ! Quels rôles pour l'investissement public dans la #EdTech en… https://t.co/LQ7UqI8IGH
11 hours ago
Vous aviez manqué notre décryptage de la #startup #EdTech française Lynx Educate ? 🔥 Focus sur le marché du… https://t.co/sv3JEdOPlZ
3 days ago
La #EdTech européenne @talentgardenen vient de racheter l'EdTech suédoise @hyperisland ! 🔥🇪🇺 Focus sur cette réce… https://t.co/TuOodzoTEG
4 days ago
Qui sommes-nous ?
Étudiant à l'ESCP BS, passionné par l'éducation 👩‍🎓👨‍🎓
Étudiante du Programme Grande École d'HEC Paris
Co-fondateur du groupe 2Empower (Major-Prépa, Business Cool, Up2School, etc.)
Étudiant à HEC Paris (Programme Grande École).
Étudiante à HEC Paris
VIPKid EdTech

La Chine torpille une de ses licornes phares

En cette fin d’année 2021, l’univers EdTech mondial semble détonner par son hétérogénéité. Au Etats-Unis, Chegg (un mastodonte du secteur) vient d’enregistrer une chute de son cours en Bourse de 49%, entraînant dans sa chute d’autres entreprises EdTechs cotées. Des mouvements récents qui portent à réflexion pour le marché EdTech américain.

Pour une analyse détaillée, consultez notre dernier numéro de la Revue EdTech, publié ce matin même en cliquant ici.

En revanche de l’autre côté du monde, en Inde le secteur EdTech témoigne d’une dynamique bien différente. Les géants indiens enchaînent les mega rounds, l’Inde voit émerger de nouvelles licornes EdTechs… Davantage de détails dans notre EdTech Insights de l’automne en cliquant ici. L’Europe n’est pas en reste et enregistre également de belles performances : Kahoot! par exemple enregistre des taux de croissance éloquents sur la fin d’année 2021 (à retrouver dans la Revue EdTech).

Dans ce clair-obscur mondial de l’EdTech, la situation en Chine reste encore assez floue suite aux mesures restrictives (pour ne pas dire drastiques) du gouvernement chinois annoncées cette été. Voici pour rappel un échantillon des différentes mesures annoncées :

The new rules restrict both tutoring services and the profits they generate. They limit online lessons to 30-minute sessions; impose a tutoring curfew of 9 p.m; and prohibit instruction during weekends, holidays and school breaks. Companies that offer private instruction in core subjects will have to register as nonprofits and will no longer be able to raise investment capital through IPOs or advertise their programs.


Extrait d’un article EdSurge daté de juillet 2021

Suite à ces annonces, les géants du secteur avaient enregistré des baisses de cours plus que conséquentes :

Chine Cours Bourse Edtech

Plusieurs mois après les annonces, le gouvernement torpille l’une de ses licornes EdTechs phares : VIPKid, une startup basée à Beijing en Chine, mettant en relation des professeurs native English speakers avec des apprenants internationaux afin de proposer des cours de langue délivrés par des natives.

La startup fondée en 2013 a depuis sa création levé plus d’un milliard de dollars. Dernière levée en date : 150 millions de dollars levés en Série E auprès de Tencent en septembre 2019. VIPKid, deuxième licorne EdTech du pays derrière Yuanfudao, annonçait récemment à ses professeurs devoir mettre un terme aux cours mettant en relation des élèves chinois avec des professeurs étrangers.

Une mesure “coup-de-massue” qui affecte non seulement les élèves locaux, mais également les nombreux professeurs étrangers pour qui ces cours représentaient une part non négligeable de leurs revenus.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts