S’abonner à la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour rester au courant de toute l'actualité EdTech !

Derniers Tweets
286 Following
388 Followers
🆕🔥 Retrouvez notre #interview de @NicolasTurcat ! Quels rôles pour l'investissement public dans la #EdTech en… https://t.co/LQ7UqI8IGH
9 hours ago
Vous aviez manqué notre décryptage de la #startup #EdTech française Lynx Educate ? 🔥 Focus sur le marché du… https://t.co/sv3JEdOPlZ
3 days ago
La #EdTech européenne @talentgardenen vient de racheter l'EdTech suédoise @hyperisland ! 🔥🇪🇺 Focus sur cette réce… https://t.co/TuOodzoTEG
4 days ago
Qui sommes-nous ?
Étudiant à l'ESCP BS, passionné par l'éducation 👩‍🎓👨‍🎓
Étudiante du Programme Grande École d'HEC Paris
Co-fondateur du groupe 2Empower (Major-Prépa, Business Cool, Up2School, etc.)
Étudiant à HEC Paris (Programme Grande École).
Étudiante à HEC Paris
EdTech Insights Automne 2021

EdTech Insights de l’automne 2021

Comment suivre l’évolution de l’univers EdTech, en France comme ailleurs, dans cette période d’activité très dense pour le secteur ? Alors que de nombreux rapports paraissent et mettent en lumière une kyrielle d’insights, EdTech Capital a condensé toutes les informations récentes majeures pour en extraire l’essentiel.

Certaines statistiques et informations présentes dans cet article sont issues de rapports que vous pouvez retrouver et/ou télécharger en cliquant sur les liens suivants :

Voici un tour d’horizon des dynamiques régionales actuelles en Asie, en Europe ainsi qu’en Afrique.

EdTech en Asie : Inde et Chine, une bataille de géants ?

La situation en Chine reste assez floue suite aux mesures restrictives annoncées par le gouvernement chinois. Face à des mesures de plus en plus contraignantes, telles que l’interdiction de lever des fonds privés ou celle d’entrer en bourse, la baisse progressive des cours des grands acteurs de l’éducation en Chine semble assez symptomatique de la situation.

Voici l’évolution sur l’année du cours de New Oriental Education & Technology Group Inc, l’acteur N°1 du secteur, puis un focus sur le mois de juillet 2021 pour trois groupes majeurs dans l’éducation en Chine cotés en bourse :

Evolution du cours de New Oriental Education & Technology Group sur les douze derniers mois

Retrouvez notre analyse détaillée de la situation des EdTechs chinoises et ses conséquences dans le numéro 23 de la Revue EdTech en cliquant ici, véritables symptômes d’un secteur EdTech aux allures de “colosse aux pieds d’argile”.

Malgré la situation déroutante, la Chine compte encore en septembre 2021 plusieurs licornes EdTechs de taille, avec à leur tête le géant Yuanfudao.

Pour le voisin indien en revanche, la situation est bien différente. En Inde, le géant Byju’s poursuit sa politique d’acquisitions et d’internationalisation, et ne devrait pas tarder à annoncer son IPO (et pourrait atteindre une valorisation de plus de 50 milliards de dollars !).

La “décacorne” indienne est à ce jour la startup EdTech la plus valorisée au monde, avec un record établi à plus de 18 milliards de dollars. Dernière acquisition en date : Tynker, la plateforme d’initiation au code pour les jeunes enfants, pour 200 millions de dollars en septembre 2021. Rien que sur l’année 2021, Byju’s a pour l’instant dépensé plus de 2,3 milliards de dollars en acquisitions (sans prendre en compte les transactions au montant inconnu).

Mais l’univers EdTech indien ne se résume pas au géant Byju’s. L’Inde compte deux des trois nouvelles licornes EdTech ayant émergé au niveau mondial en septembre 2021 : Apna et Vedantu. Apna, une jeune startup fondée en 2019 seulement a réalisé un tour de table de 100 millions de dollars en Série C en septembre 2021 mené par Tiger Global. Vendantu quant à elle s’est entichée du statut de licorne après une levée de 100 millions de dollars également en Série E, menée par ABC World Asia.

Le reste de l’Asie compte également de belles performances EdTechs cette année. En témoigne par exemple la récente levée de fonds d’Emeritus en août dernier : 650 millions de dollars qui ont permis de faire émerger une nouvelle licorne EdTech mondiale.

L’Europe s’impose de plus en plus sur la scène EdTech internationale

Alors que depuis les années 2010 l’Europe occupe une part mineure dans l’investissement global dans l’univers EdTech, la situation évolue fortement. Bien qu’il soit difficile et peu cohérent de comparer les marchés asiatique, européen, et américain, ce graphique d’Holon IQ reste assez révélateur des dynamiques d’investissement européennes :

L’Europe compte plusieurs investissements de taille réalisés ces derniers mois : Multiverse (130 millions de dollars en Série C, Royaume-Uni), 360Learning (200 millions de dollars la semaine passée, France), ou encore CoachHub (110 millions de dollars en Série B, Allemagne) pour n’en citer que trois (mega rounds).

Pour davantage de détails sur la levée de fonds de 360Learning, un record pour le secteur EdTech français, consultez notre article en cliquant ici.

Selon ce graphique réalisé par le fonds d’investissement français Educapital, l’Europe concentre même 28% des investissements EdTech mondiaux en septembre 2021 :

En France particulièrement, les investissements ont fleuri au cours des mois de septembre et d’octobre. Voici une liste non exhaustive des derniers investissements réalisés dans le secteur EdTech français :

  • 360Learning : 200 millions de dollars
  • LiveMentor : 11 millions d’euros
  • O’clock : 4 millions d’euros
  • Simundia : 10 millions de dollars
  • Ada Tech School : 3 millions d’euros

La France peut compter sur le soutien d’investisseurs clefs dans le secteur, privés comme publics. Parmi les investisseurs privés, des fonds d’investissement iconiques et spécialisés tels que Brighteye Ventures ou Educapital. Parmi les acteurs publics, on retrouve Bpifrance ou la Banque des Territoires.

Récemment, on relève la mise en place de Passerelles, un nouveau programme d’accélération des EdTechs “à impact”, opéré par makesense et financé par la Banque des Territoires. Pour en savoir plus, consultez notre article en cliquant ici.

L’Afrique : quels enjeux pour la EdTech sur le continent ?

Bien que souvent (et à tord) oubliée du grand public, l’Afrique est un concentré d’enjeux d’éducation cruciaux. La démographie galopante du continent impose la mise en place de solutions afin de former les jeunes adultes entrant ou s’apprêtant à entrer sur le marché du travail. En 2020 en Afrique subsaharienne, les jeunes de moins de 14 ans représentaient 42,01% de la population totale, selon la Banque Mondiale.

Au cours de l’année 2020, le total des investissements de VC dans la EdTech africaine s’élevait à 39 millions de dollars. Avec plus de 200 millions de jeunes à former, l’Afrique constitue un terreau fertile pour la mise en place de solutions EdTechs. Les situations et les investissements sont toutefois très hétérogènes entre “les Afriques” à toutes les échelles, pour reprendre l’expression géopolitique. A titre d’exemple, une grande partie des startups présentes dans le Africa EdTech 50 2021 d’Holon IQ sont basées en Afrique du Sud, au Nigéria, ou au Kenya.

Retrouvez davantage de détails sur les enjeux EdTechs en Afrique dans notre interview d’Anne-Charlotte Monneret en cliquant ici.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts