EdTech Capital est un média du groupe 2Empower.
Derniers Tweets
Qui sommes-nous ?
Analyste VC ​​📈​ Master in Management ESCP BS ​🎓​
Étudiante du Programme Grande École d'HEC Paris
Co-fondateur du groupe 2Empower (Major-Prépa, Business Cool, Up2School,…
Pierre Faury est étudiant à HEC Paris (Programme Grande École). Il a…
Étudiante à HEC Paris

La licorne EdTech Guild Education lève 175 millions de dollars

Guild Education

C’est désormais devenu un incontournable de la formation continue et du workforce upskilling (littéralement ‘montée de compétences du capital humain d’une entreprise’). La licorne EdTech Guild Education vient d’annoncer une nouvelle levée de fonds en Série F de 175 millions de dollars menée par Wellington Management – portant ainsi sa valorisation à 4,4 milliards de dollars. En seulement 7 ans, le géant du workforce development a levé plus de 553 millions de dollars (source Crunchbase).

D’autres investisseurs ont également participé à ce tour de table : Citi Impact Fund (Citigroup), Bon Secours Mercy Health, ou encore… Oprah Winfrey, admirée par la CEO de Guild Rachel Romer Carlson selon les informations de Forbes.

Cette levée intervient dans un contexte de marché du travail post-covid de plus en plus tendu – tant pour les employeurs que pour les employés, et de ralentissement global des financements alloués par les fonds de capital-risque aux startups EdTechs depuis le début 2022 (après une année 2021 record).

Guild Education : un modèle qui cartonne aux Etats-Unis

Face à une double dynamique de menace – menace de démission massive pour les entreprises, menace de recomposition des postes pour les salariés, le modèle de formation continue proposé par Guild Education (workforce upskilling platform) fait mouche auprès des plus grands noms (Walmart, Disney, Taco Bell, etc.).

Dans une lutte de compétitivité toujours plus accrue, ces groupes investissent de plus en plus dans la formation continue de leurs salariés. D’après les informations fournies par la licorne, 65% des travailleurs américains seraient en recherche d’un nouvel emploi, bien que 76% d’entre eux ne disposent pas des compétences nécessaires pour composer avec le monde du travail de demain.

Dans ce contexte, Guild donne l’opportunité aux employeurs de fournir à leurs salariés un accès à des programmes de formation, du coaching one-to-one et des ressources nécessaires à l’établissement d’une carrière solide.

“We’re helping companies build the workforce of the future, while providing frontline workers access to the education, skills and career pathways to build a better future for themselves and their families.”


Rachel Romer Carlson, CEO de Guild Education

Une levée record dans le contexte d’un marché au ralenti

Un megaround de 175 millions de dollars qui ne passe pas inaperçu, surtout au vu du contexte global actuel. Depuis quelques mois dans la Tech, un mot retentit dans toutes les bouches : le secteur est en ‘downturn‘, comprendre un ralentissement global (notamment de l’ardeur des financements de startups, après une année 2021 pourtant exceptionnelle).

Quelques indices de ce phénomène, palpables depuis déjà quelques temps : des cours en Bourse (sauf exception) des principales EdTechs cotées peu réjouissants ; ou encore des vagues de licenciements massifs dans les startups du secteur d’un côté du monde ou de l’autre (OnDeck annonçait récemment le licenciement de 25% de ses salariés, Vedantu annonçait début mai licencier 200 salariés).

Pourtant Rachel Romer Carlson réussit à convaincre ses investisseurs – et ses utilisateurs – de l’importance de la formation continue et de reskilling / upskilling :

“We just hit this massive inflection point where the market—not just the innovative companies, every company—is now saying we have to do this.”


Rachel Romer Carlson, CEO de Guild Education

Le tour de table devrait permettre à la licorne américaine de continuer à répondre à une demande croissante sur de nouveaux marchés (dans la Santé et la Finance notamment), ou encore à développer tout un écosystème d’aides à destination des salariés :

“The products that sit around education—everything a worker would need to know to move into the middle class and then thrive there – is what we’re thinking about.”


Rachel Romer Carlson, CEO de Guild Education
Total
0
Shares
Related Posts