EdTech Capital est un média du groupe 2Empower.

Derniers Tweets
Qui sommes-nous ?
Analyste VC ​​📈​ Master in Management ESCP BS ​🎓​
Étudiante du Programme Grande École d'HEC Paris
Co-fondateur du groupe 2Empower (Major-Prépa, Business Cool, Up2School,…
Étudiant à HEC Paris (Programme Grande École).
Étudiante à HEC Paris

La startup EdTech française Rise Up lève 30 millions d’euros

Visuel Rise Up Communiqué

Il s’agit d’une levée de fonds qui figurera sans aucun doute dans notre futur Top 10 2022 des levées de fonds réalisées par les EdTechs françaises (retrouvez le Top 10 2021 ici). Rise Up, la startup spécialisée dans la formation professionnelle qui propose aux entreprises une solution de formation clé en main sur un modèle SaaS (Software as a Service) mêlant LMS (Learning Management System) et LXP (Learning Experience Platform), vient d’annoncer une levée de fonds en Série B de 30 millions d’euros.

Ce tour de table a été réalisé auprès de Connected Capital, et de ses investisseurs historiques MAIF Avenir et Impact Partners ; deux ans après une levée de 5 millions d’euros auprès de MAIF Avenir, Impact Partners et Bpifrance.

L’entreprise accentue sa phase de scale-up et vise à renforcer son expansion européenne dans un contexte de développement fulgurant des solutions Tech aux frontières entre les ressources humaines et l’éducation. Il y a quelques semaines, la startup française Skillup annonçait par exemple une levée de fonds de 8 millions d’euros. L’année dernière, le champion français B2B 360Learning bouclait un tour de table de 200 millions de dollars.

Rise Up, ou la formation professionnelle à 360 degrés

La startup propose aux entreprises une solution complète de formation professionnelle, afin d’optimiser la gestion de la formation et des compétences et finalement de la mise en pratique des programmes de formation. Le LMS/LXP de Rise Up facilement intégrable aux outils classiques utilisés par les entreprises (Microsoft Teams notamment) s’adresse aussi bien au Management, aux services RH qu’aux apprenants. L’importation de contenu pédagogique est possible, mais afin de gagner du temps un catalogue de contenus de formation est disponible (Rise Up Content, partenariat avec des éditeurs).

Du côté administrateur, Rise Up facilite la gestion L&D (Learning & Development) grâce à un package d’outils optimisés, une identification automatique des compétences à développer, la conception de parcours de formation adaptés, etc. Côté collaborateur, les apprenants bénéficient de LIA, un coach virtuel chargé de personnaliser et d’assister (rappels, recommandations, etc.) les parcours de formation.

Toujours dans une optique d’efficacité, Rise Up promet une mesurabilité de la montée en compétence des collaborateurs et un suivi permanent via divers dashboards, pour déclencher des actions si nécessaire.

L’expérience Rise Up (en présentiel, en ligne ou en ‘blended learning‘) s’articule autour de six étapes :

  • Un audit (analyse des besoins de l’entreprise et recommandations)
  • La configuration de la solution Rise Up
  • La conception de parcours de formation en ‘blended learning
  • Un accompagnement des apprenants dans la prise en main grâce à LIA
  • La formation grâce à une plateforme personnalisée aux besoins de chaque salarié
  • Une montée en compétence sur le long terme, et mesurable

Une levée de fonds de 30 millions d’euros

Un ticket conséquent pour la startup née en 2014 qui affiche depuis sa création un chiffre d’affaires multiplié par deux chaque année (communiqué de presse), et a su convaincre des clients prestigieux : Axa, Schneider Electric ou encore Domino’s, parmi les 400 clients annoncés, pour plus d’un million d’apprenants dans 60 pays.

Avec un modèle SaaS et un tarif mensuel par utilisateur, cumulés à l’explosion du nombre de clients et une facilité d’adaptation du produit aux besoins des entreprises, on imagine facilement un ARR (Annual Recurrent Revenue) à la croissance exponentielle qui aura séduit les investisseurs :

“La gamme de produits Rise Up combinant LMS, LXP et l’outil création de contenu ajoute déjà une valeur cruciale à des entreprises de petite taille jusqu’aux grandes entreprises telles qu’Axa, Schneider Electric et Domino’s. Compte tenu de l’impressionnante traction de Rise Up sur ses marchés actuels, nous voyons un fort potentiel d’expansion internationale soutenue.”


Sander Pennings, Connected Capital

L’objectif affiché est donc une forte expansion internationale centrée sur l’Europe, dans un contexte de développement fulgurant des EdTechs / HR-Tech sur le Vieux Continent :

“Notre partenariat avec Connected Capital, avec son expertise en SaaS B2B et son expérience avec les sociétés en technologie RH en particulier, nous permettra de croître notre développement et renforcer notre position sur les marchés locaux en Europe.”


Arnaud Blachon, PDG et Co-fondateur de Rise Up – Citation extraite du communiqué de presse
Total
0
Shares
Related Posts