S’abonner à la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour rester au courant de toute l'actualité EdTech !

Derniers Tweets
286 Following
388 Followers
🆕🔥 Retrouvez notre #interview de @NicolasTurcat ! Quels rôles pour l'investissement public dans la #EdTech en… https://t.co/LQ7UqI8IGH
9 hours ago
Vous aviez manqué notre décryptage de la #startup #EdTech française Lynx Educate ? 🔥 Focus sur le marché du… https://t.co/sv3JEdOPlZ
3 days ago
La #EdTech européenne @talentgardenen vient de racheter l'EdTech suédoise @hyperisland ! 🔥🇪🇺 Focus sur cette réce… https://t.co/TuOodzoTEG
4 days ago
Qui sommes-nous ?
Étudiant à l'ESCP BS, passionné par l'éducation 👩‍🎓👨‍🎓
Étudiante du Programme Grande École d'HEC Paris
Co-fondateur du groupe 2Empower (Major-Prépa, Business Cool, Up2School, etc.)
Étudiant à HEC Paris (Programme Grande École).
Étudiante à HEC Paris
Teachmint

Teachmint : la Ed-Infra indienne au service des professeurs

La EdTech indienne est en ébullition. Les géants EdTechs indiens multiplient les levées de fonds et les acquisitions (3,2 milliards de dollars levés depuis sa création pour Byju’s, 838 millions de dollars pour Unacademy…). L’Inde donnait également naissance en septembre à deux nouvelles licornes EdTech : Apna et Vedantu, la première ayant été fondée en 2019 seulement !

Teachmint, la jeune startup EdTech indienne, n’échappe pas à la règle. Cette startup créée il y a à peine plus d’un an et basée à Bengalore (tout comme ses consœurs Byju’s, Unacademy, et Vedantu) vient de lever 78 millions de dollars. Cette levée en Série B vient compléter un premier tour de table de 20 millions de dollars réalisé en juillet dernier auprès de Learn Capital.

Une EdTech qui se distingue sur le marché indien

“When the pandemic broke, teachers were struggling with several tools including Google Meet, Zoom and even YouTube/Facebook Live to teach online. That’s when we decided to build a mobile-first video-first solution specifically for teaching.”


Mihir Gupta, cofondateur de Teachmint, citation extraite d’une interview accordée à TechCrunch

Née au même moment que la pandémie de Covid-19, Teachmint fournit aux professeurs l’arsenal nécessaire au bon déroulement de leurs cours en ligne. Enregistrements, partages de notes en temps réel, tableau interactif mais aussi discussions en ligne : toutes les fonctionnalités sont réunies pour enseigner comme dans une vraie salle de classe.

Teachmint se présente alors comme une “Ed-Infra” (Education Infrastructure), une opportunité technologique grâce à laquelle les professeurs sont en relation directe avec leurs élèves. Une différence de taille avec les modèles EdTechs classiques sur ce marché, qui ne permettent généralement pas une relation directe professeurs-élèves.

Une aventure encore récente mais prometteuse

À la suite d’une levée de 20 millions de dollars en juillet, Teachmint vient de réaliser un tour de table en Série B auprès de 8 investisseurs. Parmi eux, on retrouve Vulcan Capital, le fonds de Paul Allen (co-fondateur de Microsoft) et Rocketship.vc. Ce financement porte le total des fonds levés par la startup à environ 118 millions de dollars depuis sa création.

Avec plus de 10 millions d’utilisateurs en Inde, Teachmint grignote petit à petit ses parts de marché. Elle compte désormais s’exporter et s’implanter à l’international. Son prochain objectif : 100 millions d’utilisateurs.

Teachmint : l’émergence de la prochaine licorne EdTech indienne ?

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts